top of page

Rituels de lune et Divinités lunaires

Dernière mise à jour : 30 juin 2023


cycle lunaire

Dans cet article j’avais envie d’aborder avec vous la notion d’invocation de Divinité et plus particulièrement l’invocation des déités lunaires.

En effet, lorsque nous débutons dans la pratique des rites païens, l’un des premiers rituels qu’il est coutume de pratiquer, est le rituel de lune. Mais n’est-il pas difficile de s’y retrouver parmi toutes les références mythologiques et rites ancestraux pour savoir comment invoquer l’Astre lunaire et surtout quelle déité invoquer ? Et d’ailleurs, est-ce une obligation de croire et d’invoquer une divinité ?


A cette question, il n’y a pas réellement de réponse. Dans les faits, je pense que chacun doit être libre de croire ou d’invoquer une divinité. Un rituel si il est fait en conscience et avec les plus belles énergies possibles saura prendre vie avec ou sans invocation particulière. Toutefois, n’oubliez pas une chose, l’énergie divine quelle qu’elle soit, même si elle est en chacun de nous, pourra être décuplée grâce à la prière ou à l’invocation.


Dans cet article, je vais donc vous faire découvrir quelques divinités lunaires qui pourraient vous accompagner dans votre pratique des rituels de lune. La sorcellerie moderne étant un enchevêtrement de rites ancestraux, mêlant ainsi chamanisme, polythéisme, animisme, paganisme et bien d’autres mouvances, il s’agit bien évidemment d’une liste non exhaustive mais qui pourra déjà vous être très utile si vous recherchez une direction particulière dans votre pratique.


Zoom sur les divinités Hellénistiques issues de la mythologie grecque

Statue de Séléné - Wikipédia

Séléné est la déesse de la lune dans la mythologie grecque. Elle est la fille des Titans Hypérion et Théia et la sœur d'Eos (l’Aurore) et Hélios (le Soleil). Selon la légende, elle a l'apparence d'une belle femme dont le visage est d'un blanc étincelant et porte un croissant de lune sur la tête.

Séléné est liée à deux autres déesses lunaires avec lesquelles elle forme la Triade lunaire. C’est d’ailleurs cette Triade lunaire qui est très souvent invoquée lors des rituels de lune des sorcières.


On retrouve donc Artémis, déesse de la chasse et de la nature, représentant la fougue de la jeunesse à travers le croissant de lune et Hécate, une déesse très ambivalente, emprunte de bien et de mal, d'ombre et de lumière, représentant la sagesse et la maturité à travers la nouvelle lune. Hécate est aussi vénérée comme déesse de la magie et gardienne des carrefours. Elle seule a la pouvoir suprême de relier les 3 mondes : les enfers, la terre et le ciel.


Pour aller plus loin, je vous partage ci-après un lien vers un blog qui explique très bien le personnage plus que complexe d'Hécate : Hécate : Qui est Hécate, déesse de la magie et des carrefours | Autel des Brumes

Pour la petite histoire, sachez qu’il existe aussi une déesse pour la face cachée de la lune, si cet aspect vous intéresse particulièrement, il vous faudra alors invoquer Nyx, déesse grecque de la Nuit, fille du Chaos.

Déesse Isis by Le Petit Monde de Phanouël
Détour par la mythologie Égyptienne, mystérieuse et fascinante.

Isis est une déesse égyptienne liée à la lune, qui est également connue comme étant la déesse de la magie puisqu’associée à la résurrection d’Osiris.


Isis est l’un des cinq enfants de Nout, la voûte céleste, et de Geb, le dieu de la Terre. Elle est donc aussi la déesse de la vie, capable de protéger les femmes et les enfants.



Isis est représentée par une femme à ailes de faucon, avec une coiffe ornée d’un disque lunaire et l'ankh.



Astarté
Les Phéniciens, peuple antique venu du désert....

Dans la religion Phénicienne, on retrouve : Astarté, Déesse Phénicienne descendue du ciel sous la forme d’une étoile enflammée. Associée à Vénus « L’étoile du matin », elle est une guerrière de feu mais aussi associée à la lune, elle est la reine du ciel, de la fertilité, de la fécondité et de la maternité.


La légende raconte qu'Astarté, connaissait les secrets capables de provoquer les maladies mais aussi de les guérir.


Étant à la fois Vénus et la Lune, elle est considérée tour à tour comme une déesse vierge et une déesse mère.



Cerridwen
Plus proche de nous, partons à la découverte des ancêtres des peuples occidentaux

Dans le paganisme celte, nous allons retrouver Cerridwen qui est une Déesse galloise liée à la Lune et à l’inspiration poétique, à la moisson et à la fertilité.


Cerridwen est Reine de l'Occident, de l'Eau et de l'Automne, elle est l'initiatrice de toute magie et reine des sorcières dans la mythologie galloise.

La légende raconte qu’elle possédait un chaudron magique dans lequel elle préparait l’infusion de l’inspiration divine.


Cerridwen est aussi une déesse de l’initiation personnifiant les épreuves et les difficultés qui s’y rattachent. On retrouve en elle, le principe de la triple déesse helléniste représentant les différentes phases de la lune. La Vierge (Lune Croissante), La Mère (Pleine Lune), L’Enchanteresse (Lune Décroissante), La Sorcière (Nouvelle Lune).



Sirona

Dans le paganisme Gaulois, nous découvrons Sirona, qui est une déesse guérisseuse celtique gauloise, liée aux eaux thermales et à la lumière lunaire. Si ces deux aspects sont liés c’est parce que la lune de part son rôle attractif sur l’eau souterraine revêt une grande importance auprès de ceux qui travaillent la terre : jardiniers, agriculteurs mais aussi auprès des guérisseurs qui confèrent à l'eau de grands pouvoirs curatifs.


Ses attributs sont les œufs, symboles de la vie et le serpent symbole de renaissance et de guérison. On trouve aussi parmi ses attributs la corne d’abondance, le blé ou encore les fruits. Elle régit donc tout le processus de fertilité de la Terre permettant ainsi la croissance de tout ce qui nourrit les hommes.


Le culte de Sirona a disparu en Gaule, au profit des déesses romaine et grecque, Diane et Artémis qui lui partageaient de nombreuses similitudes.

De nos jours, Sirona reste une Déesse importante particulièrement en France chez les pratiquants du druidisme. Elle est pour eux, la déesse de la Lumière Lunaire, de la Guérison, de la Santé et des Sources Bienfaisantes.


Faisons un tour dans les empires précolombiens, et partons à la découvertes des divinités Mayas et Incas.

Ixchel

Ixchel est une Déesse maya aux multiples visages. Déesse de l'eau, elle contrôle et influence les pluies. Déesse de la lune et de la maternité, elle apparait tant dans la peau d’une magnifique jeune femme lumineuse et guerrière avec des oreilles et des griffes de jaguar, que dans la peau d’une vieille femme sombre avec la tête enserrée de serpents. Elle représente donc autant l’aspect vieille femme de la lune descendante que l’aspect jeune femme de la lune ascendante. Elle est aussi une déesse liée au destin, gardienne des âmes puisqu’elle régit le cycle de la vie et de la mort.


Son nom signifie « Dame (ix) – Arc-en-ciel (chel) en maya. Elle est donc associée à toutes les étendues d'eau, comme les lacs, les cascades, ou encore les rivières, lieux magiques où le mariage des rayons du soleil avec les gouttes d'eau viennent donner naissance aux arc-en-ciel.



Mama quilla

Mama Quilla est la déesse de la lune et de la nuit étoilée Inca. Régissant tous les cycles du temps, des astres mais aussi menstruels, elle est une divinité féminine protectrice des femmes. Fille de Viragocha, le dieu primordial, Mama Quilla était mariée à Inti son frère, dieu du Soleil, chef des incas. Inti et Mama Quilla étaient donc complémentaires : Soleil et Lune, masculin et féminin.


C’est Mama Quilla qui donna naissance à la Terre Nourricière, Pachamama, alors qu’Inti offrit aux hommes la civilisation. C’est de ce fait pour cela que la Lune est associée à la fertilité de la Terre et, le Soleil à l’agriculture.


Mama Quilla est représentée par un personnage au visage rond comme une pleine Lune et portant une couronne inca en forme de demi-Lune.



Finissons notre tour du Monde des divinités lunaires en évoquant les croyances amérindiennes et Polynésiennes.

Hanwi

Chez les amérindiens, nous retrouvons Hanwi. Déesse du soleil nocturne, Hanwi est vénérée par la tribu amérindienne des Lakota. Avec son époux le dieu solaire Wi, elle illuminait la terre chaque jour et chaque nuit, révélant la merveille de l'être au monde entier à chaque heure.






Hina

Chez les polynésiens, découvrons Hina dont le nom signifie littéralement jeune fille. Elle est une divinité qui est aussi liée à la Lune. En effet, la légende raconte qu’après un long voyage , Hina et son frère Ru arrive à Raiatea, où Hina, devient la déesse de lune, attirée par son énergie. Hina est également la déesse du Tapa, cette étoffe essentielle dans la vie des polynésiens, qui les accompagnait tout au long de leur vie. Hina est également en partie liée au monde marin ayant été unie (de gré ou de force) à une anguille.


Enfin, si la notion de Dieu, Déesse ou divinité vous rebute totalement, sachez que vous pouvez aussi tout à fait invoquer les Astres dans leur globalité, en réalisant un simple appel à l’énergie lunaire par exemple, mais vous pouvez aussi manifester vos intentions à travers les 4 éléments et leurs élémentaux* ou encore tous les esprits de la nature quels qu’ils soient comme les plantes, les arbres ou les animaux totem.

*Pour les élémentaux, sachez que ce sont les fées et les nains qui sont régit par la lune, pensez-y lors de vos rituels !

Alors, vous sentez-vous désormais plus proche d'une divinité ? Si oui, dites-moi laquelle en commentaire.


En espérant que cet article pourra vous aider dans votre quête magique et votre pratique des rituels de Lune.


Solène A.

 

Sources

Wikipédia

Commenti


bottom of page