top of page

Qu'est-ce qu'un cercle de femmes ?

Dernière mise à jour : 16 juin 2023


cercle de femmes

Comme je l’évoquais lors de mes derniers posts Facebook et Instagram, fin septembre 2020, j’ai participé à mon tout premier cercle de femmes.


Avant toute chose, et pour planter le décor, je ne suis pas allée à un cercle de femmes par hasard. Je suis un cheminement spirituel depuis plusieurs années déjà, et plus particulièrement depuis plusieurs mois grâce au confinement qui m’a encore plus aidé à entrer en phase avec ma spiritualité.


Comme beaucoup d’entre vous, j’ai lu et testé des tonnes de choses au sujet du développement personnel ou de la spiritualité et à la longue on finit par s’y perdre. Quel chemin suivre ? La Witchcraft ? La pensée positive ? Le Chamanisme ? Les religions monothéistes, etc …


Après plusieurs années d’errance spirituelle, j’ai fini par me retrouver dans le concept de la pensée positive et des croyances Wicca et amérindiennes. Finalement, quoi de mieux spirituellement que de pratiquer sa propre vision. Sauf que, un moment donné, j’ai eu besoin de comprendre certaines lectures, ou encore certains rituels. En d’autres termes, le pourquoi du comment !


En parallèle de ce cheminement spirituel, il y avait une problématique que je souhaitais corriger depuis un certain nombre d’années. En effet, j’ai un gros problème avec l’affirmation de mon côté féminin. Il est vrai que j’assume difficilement ce corps voluptueux que m’a donné la nature et sur lequel les hommes ont tendance à avoir un regard qui me déplait. Aussi, je ne suis pas du genre « chichi pompon » dans la vie, je suis plutôt une grande rebelle, avec un franc parler bien assis et je me retrouve donc plus en phase lorsque je suis entourée d’hommes (oui c’est un sacré paradoxe avec ce que je viens d’écrire plus haut). De ce fait, j’ai très peu d’amies femmes autour de moi, je peux même les compter sur les doigts de la main. Pourquoi ? Parce que j’ai trop souvent été déçue par le mauvais esprit des femmes qui ont croisé ma route. Selon moi, la plupart des femmes sont caractérielles, manipulatrices, jalouses, médisantes, intéressées et c’est pour cela que je préfère désormais fuir leur compagnie.


Après ce constat établi, il a été évident que pour me réconcilier avec mon côté féminin, il fallait que je sorte de mes retranchements. Quoi de mieux qu’un cercle de femmes pour parler de féminin sacré, de spiritualité et passer le cap de mes préjugés.


Je me suis donc inscrite via une connaissance, à ce tout premier cercle de femmes.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un cercle de femmes ?


C’est une vieille tradition qui refait surface ces dernières années avec l’élévation spirituelle qui est actuellement en marche. Autrefois, les femmes se réunissaient pour échanger autour de sujets liés au « féminin sacré ». Cela permettait d’initier les plus jeunes, notamment lors de célébrations telles que les premières règles ou la nuit de noce, et de transmettre les connaissances et la sagesse ancestrale, comme des recettes de cuisine, des routines beauté, mais aussi des rituels de purification entre autres. Toutes les femmes, de toutes générations étaient donc réunies dans ces cercles et chacune avait sa place sans jugement de valeur ni d’âge d’ailleurs.


Aujourd’hui, les cercles de femmes commencent à prendre un nouvel essor, notamment grâce à toutes ces nouvelles formes de spiritualité qui émergent de toutes parts mais aussi parce que l’humanité est en pleine prise de conscience. Les problèmes écologiques, le réchauffement climatique, les attentats, les famines, la banalisation de la violence dans sa globalité, font que nous avons un besoin de retour aux sources et aux vraies valeurs humaines, et les femmes plus encore que les hommes, puisque ces dernières décennies ont été dramatiques quant à l’image que la femme s’est vue affubler. Tantôt objet, tantôt émancipée, nous avons toutes perdu l’essence même de notre féminin sacré. C’est là que les cercles de femmes jouent un rôle important pour quiconque souhaiterait renouer avec ses valeurs profondes.


Le décor posé, voici mon expérience de ce vendredi 18 septembre 2020.


J’ai tout d’abord pris contact avec une kinésiologue, Laura Brun, qui, du fait de sa profession, organise régulièrement des ateliers autour des rites amérindiens (comme la roue de la médecine ou la constellation familiale) ainsi que des cercles de femmes ouvrant ainsi la parole à toutes celles qui sont en quête de réponse sur le féminin sacré.

Le rendez-vous est donné un vendredi soir, dans une commune proche de Paris, dans un joli appartement qui en arrivant dégageait des effluves de nag champa. Dès l’arrivée l’ambiance était déjà enivrante. Sur le pas de la porte, j’ai été accueillie par un petit bout de femme d’une fraicheur exceptionnelle. Son grand sourire sur le visage et son accueil bienveillant avaient déjà eu sur moi un effet réconciliant sur le pourquoi du comment j’avais osé l’aventure du cercle de femmes. En entrant dans la pièce où allait se tenir notre moment de partage, je découvre au milieu de celle-ci, une bougie qui se consume, et des petits bols dans lesquels étaient proposés différents mets au cas où nous aurions envie de remplir nos estomacs. Aussi, plusieurs petits coussins étaient installés au sol avec déposée sur chacun une jolie rose offerte par notre hôte. L’ambiance était posée, ne restait plus qu’à attendre les autres participantes et notre séance pouvait commencer.

Laura, la gardienne du Cercle, s’est tout d’abord présentée, en nous expliquant son propre cheminement spirituel ainsi que le déroulé de notre rendez-vous. Puis tour à tour, chacune des participantes s’est présentée. Cet exercice de prise de parole a mis en lumière certaines résonnances entre nous, permettant alors de comprendre le cheminement des unes et des autres et de se trouver des points communs sur nos problématiques.

Après ce partage d’un petit bout de nous avec nos sœurs d’un soir, notre maitresse de cérémonie entame la suite de la discussion autour de la thématique du féminin sacré et des 13 mères originelles.


👁‍🗨NB : Les 13 mères originelles représentent les 13 principes féminins rassemblés autour de la Roue de Médecine Seneca, qui elle-même représente les 13 lunes de l’année, chacune illustrées par un des 13 principes féminins ou Mères originelles. Le sujet étant très vaste et complexe, je ne pourrais vous en dire plus dans cet article, mais promis, si je participe à de prochains cercles de femmes, je détaillerais ce sujet plus en profondeur. Pour résumé le principe, voici une phrase que j’ai copié du site de ma maitresse de cérémonie : « On dit que les 13 mères originelles se sont incarnées sur Terre pour guider les humains dans leur marche terrestre notamment pour aider les femmes à révéler leurs dons, leurs talents et leur immense potentiel. »

13 mères originelles

Pour s’imprégner du sujet, nous avons tout d’abord lu tour à tour des passages d’un livre dédié au sujet des « 13 mères originelles » (Les 13 mères originelles de Jamie Sams) et avons ensuite échangé sur la représentation de chacun des 13 principes féminins. Ce fut un échange super intéressant et surtout enrichissant. En effet, en dehors de l’aspect théorique de nos échanges, ce qui pour moi a pris beaucoup de sens dans ce moment de partage, ce fut d’écouter mes camarades d’un soir, chacune avec leurs propres blessures. J’ai d’ailleurs à plusieurs reprises eu les larmes aux yeux. De tristesse parfois, mais aussi d’admiration de découvrir qu’il n’y a pas d’âge pour trouver la force de se sortir d’un engrenage malsain. D’ailleurs, à ce propos, j’ai été très surprise de la diversité d’âges des femmes présentent ce soir-là. Cela allait de la petite trentaine jusqu’à la soixantaine, ce qui a été un vrai atout lors de nos échanges car chaque âge était représenté, permettant ainsi une vision beaucoup plus élargie du principe du féminin sacré.


Après plus de deux heures de discussion, le cercle arrive déjà à son terme. A l’issue, nous avions la possibilité de faire un don libre pour remercier notre hôte de ce moment de partage, et malgré la fin de notre séance, la discussion s’est prolongée jusque dans le couloir puis jusque dans la rue avant d’enfin se dire au revoir.


Je suis rentrée chez moi avec un sentiment de satisfaction, tout d’abord pour avoir osée faire ce grand pas en participant à cette expérience mais aussi pour avoir enfin réussi à me donner un regard nouveau sur la femme dans sa globalité ainsi que sur le principe du féminin sacré. Je ne dis pas que je suis entièrement réconciliée avec les préjugés que j’avais jusqu’ici, mais si le chemin est encore long, je peux tout simplement vous dire que je l’ai déjà bien entamé grâce à ce moment passé entre femmes.


J’espère que mon retour d’expérience vous inspirera et vous donnera l’envie de vous aussi passer le cap.


Si vous êtes intéressées par cette expérience et que vous habitez aux alentours de Paris et de sa banlieue sud et ouest, n’hésitez pas à me contacter ou à aller faire un tour sur le site de Laura : https://www.kinesiologue-sophrologue.com/


Et en attendant, je vous envoie de ✨💫belles énergies💫✨ …


Solène A.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page